Exposition temporaire

« Du Grand Tour au Tour Opérateur » fait la part belle aux malles et autres nécessaires de voyage du 18e siècle à nos jours. Elle présente aussi les différents circuits touristiques depuis le « Grand Tour » du 18e siècle jusqu’à la démocratisation du tourisme que l’on connaît en passant par le tourisme balnéaire, les traversées transatlantiques et l’avènement des congés payés.

Dès les premiers pas dans l’exposition, le visiteur se retrouve en totale immersion visuelle et sonore. Il se faufile entre les vestiges antiques de Rome, les temples de Louxor, le front de mer de Deauville, la mer turquoise de la Côte d’Azur et enfin, dans un des halls de départ de l’aéroport de Londres-Heathrow

Au gré des espaces, il découvre LE voyageur ou LE touriste. Du jeune artiste romantique au globe-trotter, de l’aventurier méthodique au curieux insatiable, du collectionneur de destination au casanier contrarié, le touriste est devenu une figure incontournable au fil du 20e siècle. Si chacun de nous en prend les traits quelques semaines par an, nous n’en connaissons pas l’histoire et encore moins les origines. Qui sont les premiers touristes, comment sont-ils devenus si nombreux, représentant une part économique non négligeable de l’économie des pays ?

Cette nouvelle scénographie explore avec brio le contenu des malles-cabines, ward-robes et autres malles à pique-nique ou à chapeaux qui ont sillonné les continents en trains, en bateaux ou en avions car il est impossible de quitter la monotonie du quotidien sans le nécessaire d’un Homme du monde, soigneusement emballé par le savoir-faire des malletiers.

« Une invitation au voyage » d’après les deux scénographes strasbourgeoises, Alexandra Grandjacques et Andréa Baglione…

A découvrir du 17 mars 2018 au 29 décembre 2019.

180307_mdb-rendering